La compensation est la pierre angulaire de la neutralité carbone

C’est financer des projets de réduction ou de séquestration de carbone à hauteur de sa propre empreinte carbone.

Léa de Carbono
Partager:
Carbono ©2019-2022. Propriété et droits publié par l'équipe Marketing & Communication.

Il n’y aura pas de « neutralité » sans « compenser ».

Toutes les activités humaines émettent des gaz à effet de serre. Ces émissions contribuent à renforcer le dérèglement climatique. Aujourd’hui, la compensation carbone est un des mécanismes mis en avant pour limiter le réchauffement climatique et ses conséquences.

Compenser, c’est financer des projets de réduction ou de séquestration de carbone (conservation de forêts par exemple) à hauteur de sa propre empreinte carbone.

Concrètement, cela revient à acheter des crédits carbones qui permettent de quantifier les tonnes de CO2 évitées ou réduites par les projets financés. Tout le monde peut faire appel au mécanisme de compensation carbone. C’est un mécanisme principalement volontaire, à l’exception de quelques secteurs obligés. Il est possible de compenser l’intégralité des émissions de gaz à effet de serre d’une organisation, auquel cas on parle d’entreprise neutre en carbone. Pour compenser ses émissions de gaz à effet de serre, il faut, bien entendu, être capable de les quantifier et donc les mesurer. Pour les entreprises, la mesure des émissions se fait via la démarche de Bilan Carbone.

Il est capital de chercher à réduire ses émissions au maximum en parallèle d’un programme de compensation carbone. Pour cela, une entreprise doit mettre en place un plan d’action de réduction d’émissions.

Aujourd’hui, le schéma traditionnel est de financer le nombre de tonnes de CO2 qui correspond à l’empreinte carbone complète (scope 1, 2 et 3). Il est tout à fait envisageable de définir un financement basé sur un pourcentage du chiffre d’affaires pour les entreprises. De plus en plus de voix s’élèvent pour parler de “contribution carbone” plutôt que de “compensation carbone”.

Aujourd’hui, le terme contribution carbone prend l’avantage et est de plus en plus utilisé. Contribuer à la neutralité carbone est nécessaire pour avoir un engagement climatique complet et ambitieux pour une entreprise. Mais seulement compenser n’est pas suffisant, il faut aussi et surtout réduire ses émissions. Il faut également être attentif à « comment » on contribue, financer le bon montant et les bons projets.

Chez Carbono, c’est ce que nous aidons nos clients à faire : définir une politique de compensation sérieuse et impactante et choisir les meilleurs projets !

Si pour vous tout est bon, décarbonons.

1ère étape pour atteindre la neutralité carbone, le bilan carbone®

Léa est notre experte en relations internationales et notre CCO (Chief Climate Officer).

Léa de Carbono
Partager:

Dernières histoires

Voici ce que nous avons fait récemment

 Saveur de Mets
Champagne Gremillet
Veuve Clicquot
Taittinger
Rungis
Castel Frères
Alexandre Bonnet
Rungis
Century 21
Drappier
La ruche

Carbono est la seule plateforme qui permet aux entreprises d'atteindre la neutralité carbone.

Pour Carbono, pas de neutralité carbone sans compensation. Pour nous, la neutralité en 3 étapes c'est...
1

Un bilan carbone

Faire votre Bilan Carbone® vous permet de mesurer vos émissions de gaz à effet de serre de manière réglementaire.

2

Un plan de réduction

Ce plan d'action va permettre de quantifier vos émissions de gaz à effet de serre inévitables.

3

La compensation

Elle permet de compenser les émissions inévitables par le financement de projets de compensation carbone certifiés.

Si pour vous tout est bon, décarbonons.

Ayez le réflexe Carbono.